Comment faire parler les données issues de l’observation pour servir l’action culturelle ? 16 octobre 2020

Comment faire parler les données issues de l’observation pour servir l’action culturelle ?


Les travaux et les outils d’observation permettent d’objectiver, de « prouver des situations » face à certaines « illusions collectives fortes », comme en témoignent plusieurs interventions sur les questions de genre et d’égalité femmes/hommes lors de la rencontre « L’intervention publique pour la culture : quels outils d’observation, moyens d’action et perspectives ? ».

En quoi l’observation de l’effort public, des nouveaux modèles économiques, de l’emploi et des coopérations territoriales peut-elle donner aux élus et aux responsables publics, aux acteurs et à la société civile, des atouts pour l’élaboration de politiques culturelles adaptées aux enjeux actuels ? Cette question a été débattue à l’occasion d’un rendez-vous public à Toulouse le 26 novembre 2019.

La synthèse restitue la richesse des interventions et des échanges des 3 tables rondes :
- Entre contraintes budgétaires, mutations territoriales et ambitions politiques : quelles priorités pour les dépenses culturelles ?
- Financements de la culture : quels modèles innovants pour demain ?
- Comprendre les dynamiques culturelles dans les territoires : quels outils pour quels enjeux ?

Les témoignages soulignent la complexité des problématiques d’observation et d’évaluation. Les travaux et les outils d’observation peuvent prendre des formes multiples, qualitatives et quantitatives : données chiffrées et statistiques, indicateurs, cartographies… Si les limites de certains outils sont pointées, l’intérêt de ces travaux est souligné. L’analyse peut être objective mais elle n’est pas neutre, et l’un des enjeux réside dans la construction d’objets qui « font débat ».

Plusieurs pistes d’approfondissement sont évoquées en matière d’observation, notamment une meilleure prise en compte des évolutions démographiques, de la complexité des pratiques territoriales, des « multi-appartenances » et des transformations sociétales.


Cette rencontre nationale a été initiée par l’Observatoire des politiques culturelles et le Département des études, de la prospective et des statistiques du Ministère de la Culture, en partenariat avec Toulouse Métropole et la Mairie de Toulouse, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, le Département de Haute-Garonne, la DRAC Occitanie et la participation d’Occitanie en Scène.



LES COMPLÉMENTS MÉDIAS

Synthèse de la rencontre « L’intervention publique pour la culture : quels outils d’observation, moyens d’action et perspectives ? ».pdf