Vincent Guillon et Emmanuel Vergès, un binôme pour relever les nouveaux défis de l’Observatoire des politiques culturelles 06 mai 2021

Vincent Guillon et Emmanuel Vergès, un binôme pour relever les nouveaux défis de l’Observatoire des politiques culturelles


C’est un duo – Vincent Guillon et Emmanuel Vergès – qui a pris la direction de l’Observatoire des politiques culturelles, le 5 avril 2021. Leurs trajectoires professionnelles se sont rencontrées à l’OPC il y a quelques années où ils ont arpenté ensemble les sujets de la coopération, des cultures numériques et des nouveaux modèles de politique culturelle. De cette expérience commune est né le désir de porter un projet de codirection.

Ce duo arrive à un moment important pour les politiques culturelles. D’abord en raison de la crise sanitaire qui a accéléré les effets de certaines transformations de fond des pratiques culturelles : leur digitalisation, bien sûr, mais aussi le fléchissement de la fréquentation de l’offre publique de culture parmi les générations les plus récentes.

En cela, la sortie de crise ne saurait se réduire à la relance d’un héritage de politique culturelle dont il est nécessaire d’accompagner l’évolution. Nécessaire en raison de la dimension profondément culturelle des questions politiques actuelles : qu’il s’agisse de transitions écologique et numérique, de réinvention de la vie démocratique ou de rapports de domination dénoncés par les nouvelles mobilisations sociales de ces dernières années.

Le projet porté par Vincent Guillon et Emmanuel Vergès défend un principe « d’observation dans l’action » : c’est-à-dire une observation partagée et réalisée en coopération avec l'État, les collectivités, les réseaux professionnels, les citoyens, les artistes, le monde universitaire…, où la production de connaissances s’accompagne d’expérimentations de terrains et dont le renouvellement des formes doit renforcer le rôle de passeur ou de traducteur joué par l’OPC.

Vincent Guillon est politologue. Il était depuis 2015 directeur adjoint de l’OPC. Ses travaux de recherche à Sciences Po Grenoble l’ont amené à explorer différents aspects et contextes de la fabrique territoriale de l’action publique culturelle. Mais auparavant c’est en tant qu’acteur culturel qu’il a débuté sa vie professionnelle, principalement dans le giron des lieux intermédiaires, des arts dans l’espace public et de l’urbanisme culturel.

Emmanuel Vergès est ingénieur et docteur en information et communication. Il a commencé à oeuvrer à la Friche la Belle de Mai à l’époque des premiers Cyber-C.A.F.É.S. Il développe depuis 10 ans à l’office des projets et des dispositifs de coopération pour accompagner les transformations culturelles actuelles et penser la convivialité des outils numériques.



LES COMPLÉMENTS MÉDIAS

Communiqué de Presse Vincent Guillon et Emmanuel Vergès, un binôme pour relever les nouveaux défis de l’OPCpdf