D Ball Pills For SalePayday Loans Florida can help you in trying times, but be sure to know the laws necessary for your loan application. Since its introduction in the market buying Cialis can be exclusively in pharmacy chains with a prescription from a doctor. I agree that this is very inconvenient and takes a lot of time and effort.

Histoire


L’association nationale Observatoire des politiques culturelles (OPC) a été créée en 1989, à l’initiative du ministère de la Culture et de l’Université Pierre‐Mendès‐France de Grenoble, dans le mouvement général de la décentralisation.

L’Observatoire est issu des conclusions d’un programme du Département des études et de la prospective du ministère de la Culture portant sur l’analyse des politiques culturelles des villes et sur la coopération des collectivités publiques en matière culturelle. Ce programme (1984-1989) fait apparaître alors trois besoins majeurs : accompagnement de l’action des partenaires publics par la réflexion et l’aide à la décision, formation et soutien à l’évaluation.

La mission de l’OPC, définie comme outil national d’accompagnement de la décentralisation culturelle, est validée par un colloque national tenu à Grenoble en décembre 1988 sur le thème « coopération des collectivités publiques et action culturelle ».


Quelques principes ont été arrêtés dès sa création :

• L’Observatoire est fondé sur une mission d’intérêt général (le distinguant des bureaux d’étude) ;

• Il assure une fonction d’interface entre les services de l’État, les collectivités territoriales, les structures professionnelles (dans le respect des principes de décentralisation) ;

• Il est fondé sur un partenariat actif avec les universités et l’IEP de Grenoble et avec d’autres équipes de recherche (CNRS) pour la conduite de ses missions et de ses travaux : il s’appuie sur les services et les structures nationales de l’Etat et des collectivités territoriales pour l’élaboration et le financement de ses programmes ; il coopère en priorité avec les collectivités territoriales et avec les DRAC en les associant à ses travaux.


René Rizzardo a dirigé l’Observatoire des politiques culturelles de sa création à 2002.