Tren 100 CycleTo apply for USA Payday Loans you don't have to seek the help of relatives or go to a bank. In rare cases, the smarting in eyes and the tumefaction of eyelids can happen. In case of long term Cialis Black administration the side effects become less perceptible or disappear at all.

Histoire


L’association nationale Observatoire des politiques culturelles (OPC) a été créée en 1989, à l’initiative du ministère de la Culture et de l’Université Pierre‐Mendès‐France de Grenoble, dans le mouvement général de la décentralisation.

L’Observatoire est issu des conclusions d’un programme du Département des études et de la prospective du ministère de la Culture portant sur l’analyse des politiques culturelles des villes et sur la coopération des collectivités publiques en matière culturelle. Ce programme (1984-1989) fait apparaître alors trois besoins majeurs : accompagnement de l’action des partenaires publics par la réflexion et l’aide à la décision, formation et soutien à l’évaluation.

La mission de l’OPC, définie comme outil national d’accompagnement de la décentralisation culturelle, est validée par un colloque national tenu à Grenoble en décembre 1988 sur le thème « coopération des collectivités publiques et action culturelle ».


Quelques principes ont été arrêtés dès sa création :

• L’Observatoire est fondé sur une mission d’intérêt général (le distinguant des bureaux d’étude) ;

• Il assure une fonction d’interface entre les services de l’État, les collectivités territoriales, les structures professionnelles (dans le respect des principes de décentralisation) ;

• Il est fondé sur un partenariat actif avec les universités et l’IEP de Grenoble et avec d’autres équipes de recherche (CNRS) pour la conduite de ses missions et de ses travaux : il s’appuie sur les services et les structures nationales de l’Etat et des collectivités territoriales pour l’élaboration et le financement de ses programmes ; il coopère en priorité avec les collectivités territoriales et avec les DRAC en les associant à ses travaux.


René Rizzardo a dirigé l’Observatoire des politiques culturelles de sa création à 2002.