Best DianabolThere are three major facts that should be watched out for in all payday loans in the United States. If you have already decided to take Levitra For Sale, be sure to consult a doctor, you don't have any contraindications and act strictly due to a prescription.

Voyages d'études
Art & Société


Voyage art contemporain à Londres DU 01 décembre 2011 AU 05 décembre 2011

Voyage art contemporain à Londres

Lieu : Londres

Depuis 2008, l'Observatoire des Politiques Culturelles de Grenoble, la Région Rhône-Alpes et des structures rhônalpines de diffusion et de production pour l'art contemporain financent ensemble un voyage de formation et de prospection à l'étranger. Cette initiative est aussi l'occasion de réunir et de faire se rencontrer les élus à la culture de la Région et les directeurs et programmateurs de centres d'art contemporains et lieux d'exposition associatifs.

Compte-rendu du voyage par Caroline Soyez-Petithomme, commissaire d'exposition et critique d'art indépendant, La Salle de bains, Lyon.

Après Turin, Istanbul et Stuttgart, c'est à Londres que s'est rendue la délégation Rhône-Alpes en décembre 2011. Chaque année, le programme est confié à l'un des participants et acteurs de la région Rhône-Alpes et la coordination est assurée par Lisa Pignot (Responsable des publications de l'Observatoire des Politiques Culturelles, Rédactrice en chef de L'observatoire) et par Isabelle Arnaud-Descours (Direction de la Culture Région Rhône-Alpes, Responsable du service Patrimoine/Arts plastiques).

Les buts de ce voyage sont multiples, ils s'affinent et s'adaptent d'année en année en fonction des enjeux de la destination et des divers souhaits exprimés par les participants à l'issue des précédents voyages. Il s'agit ainsi de découvrir et d'étudier divers panoramas artistiques et culturels, d'amorcer des contacts, de développer un réseau international, autant que d'entamer ou de poursuivre, de façon plus ou moins formelle, des discussions entre les participants.

Les divers acteurs de l'art contemporain en Rhône-Alpes travaillent sur le même territoire certes, mais n'ont pas forcément l'occasion ni le temps de s'y rencontrer. Ce voyage d'étude contribue donc à la dynamique artistique et culturelle rhônalpine en proposant une opportunité supplémentaire de rencontre et d'échange. En outre, ce voyage collectif offre un cadre extérieur qui est d'autant plus propice aux discussions que la destination est généralement inédite pour la plupart des participants.

Ce voyage d'étude est un moyen de découvrir collectivement une scène artistique via la connaissance et l'expérience qu'un des participants (concepteur du programme) propose de partager avec l'ensemble du groupe donnant ainsi un aperçu de l'histoire culturelle de la ville ou du pays, des récentes évolutions des politiques économiques culturelles, des typologies et spécificités des structures dédiées aux arts visuels. Tel qu'il est conçu, le voyage d'étude facilite également la découverte et la prospection d'une scène artistique locale, les participants ne pouvant pas toujours entreprendre individuellement ce type de déplacements et de programmes par manque de disponibilité ou de budget. L'idée est donc de baliser un parcours, d'identifier des lieux d'expositions, des résidences d'artistes, des outils de communication et des organismes de financements publics et privés, afin que chaque participant puisse ensuite, s'il le souhaite, poursuivre ces recherches par lui-même.

Le voyage mettait volontairement hors programme (visites libres) les institutions prestigieuses que sont par exemple la Tate, l'Institute of Contemporary Arts ou la Serpentine Gallery pour privilégier la découverte d'un réseau moins aisément identifiable, surtout lorsqu'il s'agit d'un premier et court séjour à Londres. Les rencontres avec les commissaires d'exposition et/ou directeurs des structures et les artistes visaient à faire découvrir des lieux d'exposition, structures de diffusion et de production de moyenne ou petite taille (espace d'exposition associatif, centres d'art, résidences d'artistes, fondations privées ou galeries commerciales). Comme pour les précédentes éditions de ce voyage d'étude, l'idée était d'ouvrir aux participants rhônalpins de potentielles perspectives de collaborations ou d'échanges et d'alimenter leurs réflexions pour de possibles évolutions ou nouveaux modèles d'organisation, de financement ou de programmation.



LES COMPLÉMENTS MÉDIAS

Les échanges franco-britanniques dans le domaine de l’art contemporain : téléchargerpdf
Les Grandes Institutions et la Politique culturelle britannique : téléchargerpdf
Participants au voyage 2011 : téléchargerpdf
Liste des personnes rencontrées et des visites : téléchargerpdf