Sildenafil Preis KaufenLevitra Online Kaufen Uk

Séminaire(s) de réflexion
Pratiques artistiques et culturelles territoriales


La participation à la vie artistique et culturelle : nouvelles pratiques, nouveaux enjeux 08 novembre 2012

La participation à la vie artistique et culturelle : nouvelles pratiques, nouveaux enjeux

Lieu : Rodez

Depuis quelques années, la question de la participation à la vie artistique et culturelle a pris toute sa place dans les débats et dans le vocabulaire des acteurs, des artistes comme des administrations publiques quand il s’agit d’évoquer les finalités de l’action artistique et culturelle. En ce sens, la « participation » tente de renouveler, en le réinterrogeant, le débat sur la démocratisation de la culture. Plus encore, elle semble opérer un changement de paradigme, dans la mesure où elle correspond à une volonté de renouvellement des normes démocratiques et à une ambition de se repositionner sur les valeurs qui fondent l’action culturelle, à partir de ce que la culture véhicule de plus profond : sa fonction émancipatrice, son impérieuse nécessité pour le développement humain, son action dynamisante pour le développement des territoires, sa capacité à créer du lien entre les populations.


S’il est vrai que nombre de démarches et d’artistes travaillent depuis longtemps à relier l’art et la vie ou à envisager l’art comme agitateur social ou comme porteur de transformations sociales, les formes actuelles de la participation semblent interroger d’une façon inédite la sphère culturelle. On constate ainsi depuis quelques années un engouement pour renouveler les formes de rencontres et de débats et une multiplication de démarches visant à favoriser la démocratie participative. Quant aux formes esthétiques participatives, on constate qu’elles aussi se sont multipliées depuis le début des années 2000, et en particulier dans les arts vivants. Si cette mouvance artistique cache une grande diversité d’approches, toutes partagent une préoccupation commune fondée sur l’interrelation et l’art comme terrain d’expérimentation sociale. Mais l’engouement actuel pour les dispositifs participatifs permet-il d’élargir et de diversifier les publics ? de favoriser les rencontres avec la diversité des expressions artistiques et culturelles ? de rapprocher l’amateur du professionnel ? A quelles conditions ces démarches peuvent-elles être de véritables « lieux d’expérimentation d’autres modes de diffusion et de gouvernance, capable de transformer les hiérarchies dans lesquelles le milieu culturel s’est enferré » ?

Plus encore, comment passer de pratiques vis à vis d’un public anonyme à des situations de partage du sensible, où chaque personne est reconnue dans sa subjectivité singulière ? Quels changements de rapports envisager pour favoriser la capacité des êtres humains – et non plus des publics – à mieux se réapproprier son rapport au monde, à être pleinement les acteurs de la négociation de leurs propres situations politiques, sociales, économiques, culturelles ? Comment (re)construire une interrelation entre des acteurs, des individus, des institutions aux intérêts (parfois) contradictoires ? Comment revivifier l’action culturelle et la médiation culturelle comme vecteur d’émancipation personnelle et de formation citoyenne?

Intervenants : Françoise Liot (maître de conférences en sociologie à l’Université de Bordeaux 3), Christophe Blandin-Estournet (directeur de Culture O Centre et du Festival Les Excentriques), Serge Borras (directeur du théâtre Georges Leygues à Villeneuve-sur-Lot) et Jean-Pierre Saez (directeur de l’Observatoire des politiques culturelles)

Organisé par :
la Mission Départementale de la Culture de l'Aveyron

Voir la rencontre suivante



LES COMPLÉMENTS MÉDIAS

Programme : téléchargerpdf